l’Europe Malgré elle a jugé bon de voler au secours de l’Afrique et de ses migrants  qui l’envahissent.li

 

La jeunesse africaine par sa détermination à rejoindre l’hexagone par voies irrégulières pour un meilleur destin  a obligé l’Europe qui se sentait envahie à se pencher sur son sort. Les résolutions du 5ème  sommet UEUA sur le thème «  investir dans la jeunesse pour un avenir durable » pourraient être un début de solution.

J’ai envie ce matin de tirer mon chapeau à ces jeunes africains qui par milliers prennent de manière irrégulière le chemin de l’Europe  en pensant y trouver leur « Eldorado ». Ils ont réussi par leur détermination à  déplacer  toute l’Europe entière via le sommet union africaine-union européenne en Afrique pour se baisser sur leur sort.

Les européens n’en peuvent plus. Ils sont envahis par les migrants  venus d’Afrique. Ce continent  qui rime avec la guerre, faim, soif, ebola, sida, épidémie,  pauvreté, amertume et que sais-je encore. C’est par contingents que les jeunes nègres ; enfin ceux qui ont la force d’effectuer le périlleux voyage,  débarquent chaque jour sur leur continent pour simplement fuir ces  misères avec pour objectif avoir une vie meilleure.

La route de l’Europe

C’est avec détermination et abnégation que ces jeunes africains quittent l’Afrique pour l’Europe : traverser le désert, la mer et ensuite atteindre l’Europe. Ne dit-on pas que dans la vie tout a un prix ? Eh bien dans cette aventure on peut payer le prix fort qui est la vie.Le désert à perte de vue, le sable certainement chaud à cause du  soleil brulant, les groupes armés, les gros serpents du désert,  les scorpions aux piqures mortelles. Tout ce que montre nationale géo sur le désert et qui peut entrainer des cauchemars. Chapeau mes frères ! La mer, cette eau  qui s’étend  à perte de vue, l’affronter avec une pirogue ou un petit bateau à moteur quand je pense aux  requins, les grosses vagues, les tempêtes  franchement il faut être fou. C’est par milliers qu’ils meurent dans le désert de soif ou abandonnés par les passeurs. C’est par milliers qu’on repêche leurs cadavres dans la Méditerranée.

des migrants dans le dessert

Mais rien, ces jeunes africains ne sont pas découragés. Ils y vont  espérant braver tous ces obstacles et faire partie de ceux qui auront la chance d’atteindre l’Europe. La vie de Bengué , qui n’en rêve pas : tour Eiffel, Champs Elysées, MacDo, quoi que bon nombre de ces migrants n’y ont pas accès et sont obligés de faire face à une autre réalité. Désillusion !

Une fois qu’ils y sont en plus de vivre sur le dos du contribuable du pays hôte. Ils  n’oublient pas de dévoiler  leur comportement de  djoulabougou   qu’ils n’ont pas manqué de transporter avec eux dans leur bôrô3. Ils n’hésitent pas à défigurer l’allure de certains quartiers, le non-respect des règles. Et ça l’homme blanc n’aime pas. A Paris, l’on m’a montré un quartier que tous les blancs ont été obligé de quitter à cause du manque de savoir-vivre de ces migrants. On parle là de  ceux qui ont réussi à s’insérer d’une certaine manière dans le pays. Il y a également les « cousins » qui sont encore dans les camps pour migrants, Parait-il qu’ils sont très exigeants, sachant de leurs soi-disant  droits au point d’embarrasser leur hôte. Je ne vais surtout pas  oublier ceux qui n’ont pu quitter l’Afrique et dont leur rêve européen  a pris fin au pays  de Mouammar Kadhafi. Et dont les sévices que leur ont fait subir les Lybiens indignent  la planète entière  en ce moment.  Chapeau mes frères ! Il faut vraiment avoir envie d’aller en Europe pour tenter affronter tout ceci. Je pense bien que ces milliers de jeunes sont tous fous. Fous d’un lendemain meilleur,  fous de voir Bengué, fous d’avoir des conditions de vie idéales pour eux et leurs familles car dans leur pays, le rêve n’était plus possible. Sérieusement n’ont-ils pas conscience du danger qu’ils courent ?

Quand l’Europe riposte

L’homme blanc à la suite de ce phénomène  nouveau de migrants a décidé de se protéger ainsi que  sa descendance.

En fait, ils ont tout essayé pour décourager  ces  jeunes africains afin qu’ils ne parviennent pas à eux. Ils ont renforcé la police sur les côtes,  en haute mer, aux différentes frontières. Certains migrants racontent qu’en mer, lorsqu’ils avaient des difficultés, les bateaux ne les secouraient plus.  Ensuite il y a eu  l’emprisonnement de certains migrants. ; Puis le rapatriement. On entend dire même que certains pays européens finançaient des groupes armés dans le Maghreb pour infliger des sévices aux africains afin de les décourager. Mais rien, Ils y vont. Je pense que l’homme blanc doit se demander « c’est quoi cette race ? » une vraie peste.

Mais Le blanc n’a rien compris. Le noir est dans sa logique. La souffrance ne  lui fait pas peur.  Ces jeunes sont déterminés à y aller même au prix de leur vie. L’Europe ou rien. Il y a quelques temps,  j’avais entamé une campagne de sensibilisation sur l’immigration irrégulière à travers les publications que je faisais sur ma page facebook afin de décourager ces jeunes aventuriers. Un confrère est venu dans mon in box et m’a dit clairement : « quel est ce système dans lequel seul les blancs en bénéficient. Ce n’est pas juste nous iront tous profiter de cette vie en Europe. Nous avons contribué au développement de leur continent ». Eh oui, ce phénomène ne concerne pas forcement les sans-emploi et rejetés de la société. Des salariés et fonctionnaires laissaient leur travail pour y aller.

Son argument m’est venu en tête en écoutant  un peu les propos du ministre ivoirien de l’agriculture Mamadou Sangafowa lors du forum des affaires Afrique Europe qui a précédé  le 5eme sommet UE-UA. Dans un panel organisé sur la filière cacao en vue  de le développer afin qu’il soit pourvoyeur  d’emplois : «  tant que l’agriculteur ne recevra que 4%  de ce que paye le consommateur final  nous ne sommes pas encore dans l’équité. » En gros pour une  bonne plaquette de chocolat acheté au supermarché à 2000 Fcfa, le planteur ne touchait que 80 Fcfa. Doit-on comprendre que  l’Europe est  donc redevable à l’Afrique d’une certaine manière ?

Finis les roukasskass  des migrants

Tout le scenario mis en place par les jeunes africains  pour rejoindre l’Europe ne sera plus qu’un lointain souvenir bientôt. L’Europe a décidé de régler ce problème à la source. Il y a une urgence dans le camp européen. Oui, elle préfère prendre le taureau par les cornes pour éviter d’être submergée par ces migrants vu que les dirigeants africains semblent ne pas y parvenir. Ils en ont vraiment marre! Le président de la commission européenne Jean Claude Juncker a déclaré à la conférence de presse de clôture du sommet UE-UA à Abidjan : « L’Afrique est un  jeune continent. Nous accordons beaucoup d’importance aux jeunes raison pour laquelle nous allons utiliser le fond d’investissement extérieur de 44 milliards  pour assister sur place nos amis africains.»  Et d’ajouter cette  phrase qui va nous réjouir nous jeunes africains : «  pour les jeunes et les moins jeunes  il faut investir sur place pour donner du travail aux jeunes pour qu’ils puissent trouver leur bonheur  en Afrique. » victoooiiiiiiiire ! l’Eldorado tant convoité en Europe se déplace en Afrique !

Mais entre nous est-ce à l’Europe de venir trouver du boulot pour la jeunesse africaine alors que nos dirigeants clament leur maturité ?

Pauvre Afrique !

 

Bengué. Europe en argot ivoirien

Djoulabougou : terme utilisé pour définir les bas quartiers en argot ivoirien

bôrô: sac en malinké

roukasskass : chorégraphie effectuée dans le coupé-décalé, genre musicale ivoirien qui demande de la souplesse dans les membres